Les bouteilles d’eau vendues dans toute la France sont-elles contaminées ?

D’après un rapport de l’Anses révélé par franceinfo et Le Monde, l’eau minérale en bouteille vendue en France par Nestlé suscite un « niveau de confiance insuffisant » quant à son origine. Voici les détails. #

Une nouvelle polémique éclate pour le leader mondial de l’eau minérale, Nestlé Waters. Les récentes révélations des médias Le Monde et Franceinfo, se basant sur les rapports de l’Anses, sont graves. Selon ces rapports, la situation est alarmante. Les faits remontent à l’été 2021, lorsque qu’un ancien employé du groupe Alma, responsable des marques Cristaline, Chateldon, St-Yorre, a lancé une enquête, soupçonnant un mauvais traitement des eaux par la filiale. L’enquête visait à examiner les pratiques des producteurs d’eau en bouteille en France. En juillet 2022, le rapport de l’inspection générale des affaires sociales sur l’enquête révèle que « 30 % des marques d’eau en bouteille utilisent effectivement des traitements interdits ». Cela concerne toutes les marques de Nestlé.

Des traces de contamination retrouvées dans les eaux vendues en supermarché

Suite à une lettre de Didier Jaffre, directeur de l’ARS Occitanie, alertant sur ces pratiques interdites, il a été confirmé la « présence de traitements interdits » dans l’usine. Le directeur déplore une « contamination régulière des eaux brutes sur au moins cinq des sept forages », ainsi que « la présence de micropolluants ». Les résultats signalés par l’Anses dénoncent également « la qualité sanitaire » des eaux de Nestlé. Selon les experts de l’Anses, les normes de qualité ne sont pas conformes, ni respectées. Les médias Le Monde et Franceinfo affirment que « la contamination des ressources est généralisée ».

Quelles sont les bouteilles d’eau contaminées ?

Le rapport de l’Anses révèle d’autres problèmes. Selon les médias d’information, des contaminations, dans « certaines ressources servant à la production d’eaux minérales naturelles », ont été trouvées dans les eaux du groupe Nestlé. Les contaminants chimiques, appelés polluants éternels, ont également été détectés. Après des prélèvements effectués, il est apparu que leur concentration dépasse les 0,1 microgramme par litre.

À lire Survivre en forêt : Comment utiliser une boussole pour se repérer ?

Nestlé « ne devrait pas conduire à la production d’eaux embouteillées »

Nestlé, déjà confrontée à une crise majeure, est confrontée à un nouveau scandale. Face à cette situation, compte tenu des « multiples constats de contaminations », de « la présence chronique notable de micropolluants », ainsi que de « l’absence de paramètre permettant le suivi de la contamination virale des eaux », une surveillance renforcée a été demandée, selon les deux médias. Les conclusions de l’enquête suggèrent que le groupe Nestlé « ne devrait pas conduire à la production d’eaux embouteillées ». En résumé, « les sources contaminées ne doivent plus être utilisées » pour la production d’eau en bouteille.

Paul Daemon

Bonjour, je m'appelle Paul et j'ai 45 ans. Passionné de cinéma, je partage mes analyses et recommandations sur mon blog. Bienvenue à tous les amoureux du 7ème art !

Guedjo - Le blog sur l'actualité française est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :