Ce fruit très populaire en été peut vous amener à consulter en urgence selon les médecins.

Attention aux risques pour la santé liés à la consommation de ce fruit en cas de maladie rénale. #

L’été approchant, il est tentant de savourer un délicieux jus de pastèque sur la plage ou au bord de la piscine. Cependant, il est important de le faire avec modération, car la pastèque pourrait représenter un risque pour la santé. Trois nouvelles études mettent en garde les amateurs de ce fruit juteux vert et rouge. En effet, sa teneur élevée en eau (plus de 90 %) et en nutriments le rend dangereux pour les personnes atteintes de maladie rénale chronique.

Quel est le fruit le moins bon pour la santé ? #

La pastèque est riche en nutriments et vitamines tels que la citrulline, un acide aminé bénéfique pour la santé cardiaque, ainsi que du magnésium, du fer et du phosphore. Elle est également une source importante de potassium. Cependant, un excès de potassium dans le sang, appelé hyperkaliémie, peut entraîner des faiblesses musculaires voire des paralysies. Selon le Manuel MSD, cela peut également causer des anomalies du rythme cardiaque, voire des arrêts cardiaques. Pour les patients souffrant de maladie rénale chronique, les risques sont encore plus élevés en raison d’une diminution de la fonction rénale.

À lire Émeutes en Nouvelle-Calédonie : Quel est l’impact dévastateur sur les patients? Un représentant du… révèle des détails choquants!

Est-il bon de consommer beaucoup de pastèque ?

Il est donc recommandé de consommer de la pastèque avec modération, car les reins peuvent avoir du mal à éliminer l’excès de potassium dans le sang, augmentant ainsi le risque d’hyperkaliémie. Une étude mentionne le cas d’un homme de 56 ans souffrant de diabète de type 2 et d’insuffisance rénale chronique sévère, admis en soins intensifs après avoir perdu connaissance pendant 15 secondes. Son rythme cardiaque était critique à 20 battements par minute, bien en dessous de la normale.

Plusieurs patients admis en soins intensifs

Un autre cas concerne un patient de 72 ans atteint de cardiomyopathie ischémique, qui consommait deux verres de jus de pastèque par jour, augmentant considérablement son taux de potassium sanguin. Ajuster sa consommation a permis d’éviter une récidive de l’hyperkaliémie.

Guedjo - Le blog sur l'actualité française est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :