Infidélité : selon une étude, ces 10 métiers enregistrent le plus de cas





Les métiers les plus propices à l’infidélité au travail

Révélation sur les liaisons au travail #

D’après une étude menée par le site Page Personnelle, 26 % des travailleurs ont déjà envisagé une relation amoureuse sur leur lieu de travail. « 62 % ont franchi le cap 38 % sont actuellement en couple avec une personne rencontrée au travail », a déclaré ce leader dans le domaine du recrutement. Certains vont même jusqu’à s’aventurer dans des liaisons extra-conjugales avec des collègues. Pour approfondir ce sujet, la société anglaise Rant Casino a interrogé 3 800 personnes au Royaume-Uni pour savoir si elles avaient déjà eu une relation avec un(e) collègue. Environ un cinquième des sondés ont avoué avoir eu une liaison au travail. Quels métiers favorisent le plus les relations extra-conjugales ? L’étude a révélé les dix métiers les plus propices à l’adultère.

Quel métier affiche le taux d’infidélité le plus élevé ? #

En tête du classement se trouve le secteur de la santé. En troisième position, 12,5 % des sondés ont avoué avoir eu une relation amoureuse avec un(e) collègue. Les enseignants arrivent en deuxième position avec 13,7 %. Le métier le plus propice à ces relations est celui du commerce, où les commerciaux représentent 14,5 % des personnes infidèles. En quatrième place se trouvent les travailleurs du secteur du transport et de la logistique (9,8 %). Juste derrière, l’hôtellerie et l’événementiel affichent un taux de 7,7 %, suivis par les ingénieurs et les fabricants avec 6,6 %. Les métiers de l’immobilier et de la construction représentent 5,5 % des personnes infidèles. Enfin, les secteurs de la comptabilité, de la banque et de la finance, de l’informatique (4,6 %) et des forces armées (4 %) sont également concernés.

À lire Combien font trois et quinze en anglais ?

Les commerciaux en tête des tricheurs

L’étude a également identifié les métiers où l’infidélité est rare. En première position, les professionnels de la science et des produits pharmaceutiques ne représentent que 0,1 % des personnes interrogées. Les métiers des affaires, du consulting et du management se placent en deuxième position des métiers avec le moins d’infidélité. La troisième place revient à la police et aux métiers de la sécurité. Les salariés des arts créatifs et du design affichent un taux de seulement 0,4 % d’infidélité, tandis que ceux des médias et de l’internet sont à 0,5 %. Les métiers du droit représentent aussi 0,5 %. Enfin, les secteurs de l’environnement et de l’agriculture, du marketing, de la publicité et des relations publiques (0,9 %) sont relativement épargnés.


Guedjo - Le blog sur l'actualité française est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :